• Accueil
  • C.P 2015
  • En décembre au CDJ : 2 plaintes fondées, 1 autre non-fondée

Communiqué de presse

En décembre au CDJ : 2 plaintes fondées, 1 autre non-fondée

En décembre 2015, le CDJ a déclaré deux plaintes fondées. L’une visait La Capitale Bruxelles et SudPresse, l’autre M… Belgique. Une troisième plainte, contre RTL, a été considérée comme non fondée.

La première plainte fondée (15-20 H. El Hajjaji c. P. Brewaeys / M… Belgique) visait un article dans lequel le journaliste écrivait que le plaignant avait refusé de répondre à ses questions. Or, le plaignant contestait avoir eu connaissance de ces questions. Il ne contestait pas son absence de réponse mais bien l’affirmation d’un refus, c.-à-d. un acte délibéré. Pour le CDJ, le journaliste n’a pas respecté la vérité (art. 1 du Code) en mentionnant ainsi un fait non vérifié.

L’autre plainte fondée (15-37 X. c M. Korati / La Capitale) renvoie aussi à un des fondamentaux du journalisme. Le journaliste a interrogé une grand-mère qui proférait des accusations graves contre son gendre présenté comme violent envers une enfant. Invoquant l’urgence et l’impossibilité d’atteindre d’autres sources un week-end, le média a publié ces propos sans aucune vérification de leur crédibilité de la source ni de ses intentions réelles en décidant de s’adresser à la presse. Or, quelques recherches auraient permis de constater leur absence de crédibilité. L’urgence invoquée était fictive : la crainte de voir un autre média diffuser l’information en premier. Elle ne justifiait pas de passer outre aux exigences de vérification (art. 4 du Code)

Une autre plainte a été considérée comme non fondée par le CDJ (15-40 S. Gilbert c. RTL). Elle visait un reportage consacré au darknet, l’internet caché. Pour le plaignant, en révélant la facilité avec laquelle certains logiciels permettent des activités illégales, le reportage incitait le public à y recourir et lui en donnait le mode d’emploi. Le CDJ a estimé qu’en théorie, ce risque existe. Les journalistes doivent donc y être attentifs mais ce reportage-ci ne franchit pas la limite des informations nécessaires à communiquer pour rendre le travail journalistique compréhensible et crédible.

En cette fin décembre, 13 plaintes sont en traitement au Conseil de déontologie journalistique.

Plainte 15-20

Plainte 15-37

Plainte 15-40

AADJ & CDJ
Résidence Palace, bloc C
Rue de la Loi 155 bte 103
1040 Bruxelles

tél: 02/280.25.14

Inscrivez-vous à notre newsletter

© 2019 AADJ & CDJ - Mentions Légales- Webmaster: