Communiqué de presse

Le CDJ balise la couverture des situations d’urgence

Le Conseil de déontologique journalistique rend publique ce 15 septembre une Recommandation sur l’information en situation d’urgence. Ces balises déontologiques ont pour but d’aider les rédactions amenées à couvrir à l’improviste des situations imprévisibles de crise comme l’accident de Sierre en 2012, l’attentat à Charlie Hebdo et les prises d’otages en France en janvier 2015 ou la « chasse aux terroristes » à Bruxelles et Verviers en février.

Distinguer les rumeurs des informations avérées, démêler le vrai du possible, informer avec justesse sur les aspects techniques, diffuser des noms avec prudence, faire face aux théories du complot sur les réseaux sociaux… tout en intéressant le public : autant de défis pour les médias chez qui la tentation est alors grande de privilégier le spectacle au détriment de la rigueur. Le maître-mot de la Recommandation est vérification des sources.

En France, des plaintes ont été déposées contre des médias notamment pour avoir mis des personnes en danger en révélant leur présence sur les lieux des faits. Chez nous, le CDJ a d’emblée opté pour l’élaboration de points de repère utiles aux journalistes dont la plupart, quoi qu’on en dise, cherchent à informer le mieux possible dans des circonstances parfois difficiles.

Publiée sous forme de Carnet de la déontologie, la Recommandation est disponible sur le site du CDJ et sera adressée aux journalistes dans le numéro de septembre du mensuel Journalistes de l’AJP. Une mise à jour de la recommandation sur la distinction entre publicité et journalisme, indiquant que le native advertising doit être traité comme de la publicité, y est jointe.

Les carnets de la déontologie

AADJ & CDJ
Résidence Palace, bloc C
Rue de la Loi 155 bte 103
1040 Bruxelles

tél: 02/280.25.14

Inscrivez-vous à notre newsletter

© 2019 AADJ & CDJ - Mentions Légales- Webmaster: